Les Monts d'Orb

 

Un caractère caussenard

Adossée aux Monts de l'Espinouse, entre genêts, bruyères et châtaigniers, Saint Gervais sur Mare savoure son destin méditerranéen: seuls les cols des Treize Vents ou de la Pierre Plantée la séparent encore des douceurs thermales de Lamalou-les-Bains à Graissessac, on garde le souvenir des mineurs paysans qui exploitaient un riche filon de houille. Aux sources de l'Orb, non loin du village médiéval de Ceilhes et Rocozels, landes et pâtures donnent au paysage un caractère caussenard. Passé le lac d'Avène, la Haute Vallée puis Bédarieux, assagie ou turbulente, la rivière trace ensuite son chemin entre vignes et fruitiers. Derrière le Pic de Tantajo, face à la plaine du Languedoc, s'épanouissent déjà les fameux vignobles de Faugères.

Les gorges de l'Orb se forment après que l'Orb effectue un virage vers le Sud au niveau de Tarrassac à une quinzaine de kilomètres de Lamalou les Bains. Ici l'Orb amorce sa descente vers la Méditerranée et traverse des paysages typiquement méditerranéens avec des petits vignobles étagés inondés de soleil. Si vous suivez la D14 le long des gorges, vous arrivez au village de Roquebrun, dont la douceur du climat est particulièrement adapté à toutes sortes de culture. Il propose d'ailleurs un jardin méditerranéen réservé aux amateurs de plantes méridionales comme les très nombreux cactus cultivés dans le jardin méditerranéen...


La ville Thermale de Lamalou les Bains située à une vingtaine de kilomètres de là est plus touristique et développée que les Bains d'Avène. Elle offre de nombreux commerces et hôtels. Elle peut servir de lieu de repos pour le voyageur avant de reprendre la route soit au nord vers le Parc Régional du Haut Languedoc soit au sud vers les gorges de l'Orb.

Source:leguide montpellier.com